Histoire d’un journaliste qui s’est lancé le défi d’un MBA – DMB

/Histoire d’un journaliste qui s’est lancé le défi d’un MBA – DMB

Histoire d’un journaliste qui s’est lancé le défi d’un MBA – DMB

Ma transformation digitale !

 
Journaliste dans un canard national, je décide de franchir une nouvelle étape dans ma vie. Celle de ma « digitalisation ». A ma grande surprise, je découvre que cela était possible

« fi bladi » grâce à l’Insag qui a lancé le 1er MBA en la matière dans toute l’Afrique.

Une belle aventure commence pour moi, je vous la ferai découvrir à travers mes écrits. Restez branchés !

 
Walid Aït Saïd 

Après 9 ans, couronnés de succès dans la presse écrite, je sentis qu’il était temps de passer à une autre étape.  Il me fallait trouver quelque chose qui m’aiderait à évoluer professionnellement sans renoncer à ma première passion qu’est le journalisme.  L’été est donc mouvementé, je réfléchis à mille et une choses avant qu’un soir mon neveu de deux ans à peine ne vienne changer la vision de ma vie. Alors qu’il ne sait pas encore prononcer correctement une phrase, je le voyais en train de manipuler mieux que moi mon Smartphone. Accès aux applications : YouTube, Messenger… Envoi de photos, des vidéos et même de notes vocales. Mieux, il savait utiliser la voix dans ses recherches sans pouvoir bien prononcer la chose et la gestuelle tactile semblait innée chez lui. Je comprends alors le vrai sens du digitale natif et le fossé qui me séparait avec les nouvelles générations, moi qui suis à peine trentenaire. C’est une « vraie » claque que je reçois en comprenant que l’avenir se résume en un mot « digitale » ! C’est alors que je décide de « moderniser » mon métier en me formant dans la communication digitale, surtout que je suis passionné par les TIC. Un domaine sur lequel mes écrits ont été distingués à plusieurs reprises par mes pairs. Il fallait donc je trouve une formation dans le domaine. Je sais que ce type de spécialité est nouveau même dans les pays développés, je pense alors qu’il faut se rendre à l’étranger pour en dénicher une . Chose que confirment certains de mes amis. Oulla ! Après quelques clics sur Internet, je suis vite refroidi ! Les prix sont exorbitants. En effet, il faut compter plus de 1 000 euros pour une formation de quelques jours. Le double pour une formation plus longue. Alors si ce sont des formations « diplômantes », il faut compter entre 8 000 et 15 000 euros l’an.. Cela sans parler des frais d’hébergement et de déplacement. Mes ardeurs sont vite refroidies !

 Plus besoin d’aller à l’étranger 

Alors que je perdais espoir de pouvoir réaliser ce rêve qui m’ouvrirait de nouveaux horizons, je rajoute le mot Algérie à mes recherches Google. Grande fut ma surprise quand je découvre qu’une école algérienne dispensait une formation en marketing et communication digitale. Mieux, cette formation est une maîtrise en administration des affaires. Le diplôme international d’études supérieures du plus haut niveau dans le domaine de la conduite globale des affaires. Ce n’est pas tout ! Les inscriptions sont ouvertes pour la 2e promotion. Je reste bouche bée ! J’ai tout de suite pensé à une arnaque ! Mais le nom de cette école vient dissiper quelque peu mes craintes. Il s’agit de l’ Institut Supérieur d’Assurances et de Gestion (Insag). Une école dont la réputation n’est plus à démontrer ! Je comprends que c’est du sérieux. Je trouve un numéro de téléphone pour les contacter et avoir plus de détails. Ainsi au moment ou j’allais former le numéro je découvre une page Facebook et une boite mail. Je me dis : « ils sont dans la Com-digitale je vois leur sérieux à leur niveau de digitalisation. S’ils répondent à mon mail ou à mon message Facebook, c’est qu’ils sont dans le tempo ». J’envoie alors ce message. A ma grande surprise, une dizaine de minutes après on me répond. Le mail suit quelques minutes après. On m’oriente vers le site Internet qui est très explicite tout en me donnant tous les détails qui concernent ce MBA.

Qualité de l’enseignement, experts étranger et… prix

Je ne suis pas au bout de mes surprises ! Cette formation qui se fait en « part- time » trois jours par mois est de haut niveau. L’Insag ne semble pas avoir fait dans le détail en s’associant au « best » du « best ». Elle s’est associée dans cette aventure à l’Efap Paris. Il s’agit du « numéro 1 » en France dans la communication. Rien que ça! Mieux encore ! le MBA est classé « numéro 2 » en France dans sa spécialité, après seulement quatre ans d’existence. Mais bon, ils ont dû leur donner juste la licence comme le font les autre écoles. Et bien pas du tout ! Ce MBA connu sous le hashtag « DMB-MBA » est reconnu dans le monde entier. Il est supervisé directement par le pôle français. Cette association permet à l’Insag de bénéficier des meilleurs experts mondiaux en la matière. Les équipes pédagogiques sont composées de spécialistes locaux, mais aussi étrangers à l’instar du directeur-fondateur du MBA-DMB. Il ne m’en fallait pas plus pour me convaincre. Ahhh si j’ai failli oublié le prix : il est deux fois moins cher que dans l’hexagone, et ce, sans compter les frais annexes payables en devises. Sans hésiter, je décide alors de m’inscrire pour une nouvelle aventure que je vous ferais vivre à travers mes écrits. Restez branchés.

Bienvenue dans le Nouveau Monde, le monde de la révolution digitale…

 

W.A.S.

By | 2019-03-19T13:17:36+00:00 February 18th, 2019|Comments Off on Histoire d’un journaliste qui s’est lancé le défi d’un MBA – DMB

A propos de l'auteur:

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.