On ne peut plus être adolescent à l’ère du digital.

//On ne peut plus être adolescent à l’ère du digital.

On ne peut plus être adolescent à l’ère du digital.

L’adolescence est un mot qui fait peur, on l’associe toujours au caractère difficile, à l’irresponsabilité, aux idées diaboliques et aux exigences interminables de l’adolescent.

Ce tempérament a toujours été le même depuis la nuit des temps, mais ça a changé considérablement ces dernières années, on remarque que ces adolescents qui étaient censés être perdus, ont une vision un peu trop clair de l’avenir, comme les études qu’ils vont entreprendre ou le métier qu’ils souhaitent exercer plus tard, on les entend même chercher l’âme sœur pour fonder un foyer, on doit tout le mérite à nos chers réseaux sociaux qui permettent tout le monde de tout publier.

Ces mêmes adolescents qu’on s’attendait à ce qu’ils se sentent méprisés par l’entourage se retrouvent avec un amour et une considération de soi qui leur fait croire qu’ils sont le centre de la terre, d’ailleurs, c’est pas par hasard que la majorité, voir la totalité des youtubeurs sont des jeunes personnes.

Cet aspect-là est formidable, ça nous arrache des enfants assistés. Mais tout ça, ce n’est pas un peu précoce?

On ne leur a pas volé leurs innocence ?

On ne les a pas obligé à grandir involontairement ?

On n’a pas contribué à nourrir le coté égoïste existant à la base chez eux ? Car chacun d’eux est accroché à son smartphone du matin jusqu’au soir s’en foutant royalement du reste du monde.

L’élément qui fait le plus peur, est que ces mêmes personnes sont l’avenir de ce pays, si on reste les bras croisés devant ce phénomène qui est la digitalisation, on ira droit dans le mur, il faut se secouer et se dire que la technologie est là et elle a bel et bien pris le dessus, faire machine arrière est quasi impossible, nous devons donc utiliser ces mêmes canaux pour cadrer leurs orientations et essayer de leur rappeler que les principes et les valeurs sont la base de l’être humain, sinon, on risque de nous retrouver face à des êtres dépourvus d’émotions.

Arab Badia

By | 2018-07-15T09:16:22+00:00 juillet 15th, 2018|Categories: MBADMB|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment