Les banques au cœur de l’économie de la connaissance

//Les banques au cœur de l’économie de la connaissance

Les banques au cœur de l’économie de la connaissance

Les banques s’accrochent aux TIC pour ne pas périr dans l’océan de l’économie de la connaissance

 

Cette révolution de l’information a modifié considérablement les économies du 21ème siècle comme la révolution industrielle a orienté celles du 20ème siècle.

Par conséquent, une nouvelle économie apparait : appelée ‘’économie de la connaissance’’.

L’économie de la connaissance, comme l’indique son appellation, est une économie fondée sur les connaissances : une combinaison d’informations et de savoir-faire.

Une économie où les ressources sont infinies, les échanges ne sont pas instantanés et leur somme est positive ; une économie avec un pouvoir d’achat basé sur l’attention et le temps et enfin une économie de valeur ajoutée optimisée où 1 + 1 = 3.

(Voir le lien : l’économie de la connaissance vue par Idriss ABERKANE https://www.youtube.com/watch?v=DEbZyIMeBxA)

Comme dans toute économie, le secteur financier joue le rôle de pilier. Evidemment les banques qui constituent une importante part de ce pilier sont appelées à s’adapter avec cette nouvelle donnée à savoir l’avènement de l’ère de l’information ; une ère qui ouvre de vastes possibilités de communication en franchissant les barrières de temps, d’espace, de la réalité, et imposant la logique de partage de l’information.

Les banques dont les métiers reposent majoritairement sur la gestion efficace de l’information, ne peuvent aujourd’hui ignorer leur nouvel environnement dans lequel elles évoluent.

Dans ce contexte, les banques ont fait appel aux technologies de l’information et de la communication – TIC – pour répondre ainsi aux exigences économiques actuels.

L’adoption et l’introduction des TIC au sein des banques ont engendré des mutations importantes et considérables sur le volet commercial et managérial.

Au plan commercial, les TIC ont impacté sévèrement le marketing bancaire par le passage du marketing classique avec le mix des 4P jugé obsolète : prix- produit – place – promotion – vers un E-marketing avec un nouveau mix : informations – technologies – ressources humaines – logistique et distribution d’une part. D’autre part, les TIC ont contribué efficacement dans le remplacement du marketing généralisé et passif par le marketing individualisé, interactif et relationnel, appelé ‘’marketing one to one’‘ et qui repose sur l’identification et la différenciation de chaque client, l’interaction avec le client et la commercialisation de produits et services sur mesure.

Aussi, la distribution bancaire a été impactée considérablement par les TIC et ce, par la présence d’une panoplie de canaux de distribution qui a fait naitre la banque multicanale. Cette dernière offre des produits et des services individualisés basés sur une micro segmentation et sur une gestion en temps réel des interactions avec les clients. Elle s’appuie également sur la collecte systématique des données des clients et sur les canaux de distribution digitaux.

Quant à la relation clientèle, grâce aux TIC, les banques misent de plus en plus sur une relation virtuelle ‘’un contact sans personnel’’ tout en assurant une meilleure gestion de relation clientèle.

En ce qui concerne l’impact managérial des TIC au sein des banques, l’introduction de nouvelles formes de communication a permis l’amélioration de l’accès et du partage de l’information avec sécurité, et également d’offrir et d’assurer une meilleure condition de travail qui valorise le travail collectif et la coopération.

La mise en place des TIC au niveau des banques affecte la structure organisationnelle. Les banques ont été contraintes d’adopter une structure aplatie adéquate qui remplace la structure pyramidale hiérarchique.

Enfin, en faisant appel aux TIC les banques visent à diminuer le risque lié à la prise de décision et ce, à travers la disponibilité d’informations fiables et indispensables pour une décision optimisée. En outre, les TIC proposent une prise de décision collaborative.

En conclusion, la réussite des banques, aujourd’hui, dépendra en grande partie de leur capacité d’assurer convenablement la gestion, la collecte, le traitement et la diffusion de l’information à des fins stratégiques.

Devant ce constat, les TIC sont devenues des moyens incontournables pour le développement des activités bancaires, et leur utilisation constitue l’un des principaux chantiers stratégiques engagés par les banques.

NEMCHI Siham

By | 2019-04-03T13:16:05+00:00 April 3rd, 2019|Categories: MBADMB|0 Comments

A propos de l'auteur:

Laissez un commentaire

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.