Le digital qui nous unit !

//Le digital qui nous unit !

Le digital qui nous unit !

‘’Hehooo c’est moi…je crois qu’il ne me voit pas !!!’’

32 textos pour mes 32 ans, c’est le nombre de messages sympathiques, amicaux et chaleureux que j’ai reçus pour mon anniversaire. Il est vrai qu’il y a quelques années, on n’était que 5 ou 6 à fêter mon anniversaire, mais il faut le dire, c’était plus humain, plus vrai.

La technologie a certainement eu un impact sur la société et sur les rapports humains, la digitalisation fait partie des principaux accusés appelés à la barre pour répondre des nombreux dégâts qu’elle a pu causer sur les rapports entre les hommes.

Le mobile est sans doute l’avancée technologique qui a eu l’effet le plus néfaste sur les relations entre les hommes et sur les contacts humains. 83% de la population adulte déclarent posséder un téléphone mobile, 35% d’entre eux confirment avoir un smartphone. Malheureusement, la moitié de ces personnes déclarent devenues accro à leurs smartphones. Selon une étude, 70% de ces personnes-là sont prêtes à abandonner l’alcool pour une semaine au lieu de leurs téléphones. 63%, c’est le chocolat qu’ils pourraient abandonner et pour 33% d’entre eux, c’est le sexe. Il faut savoir que c’est trois addictions sont celles qui provoquent le niveau de dépendance le plus élevé.

 

A quoi consacrent-ils leur temps devant leurs mobiles ces gens -là ?

De simples usages, qui nous ne font pas penser au pire. La réalité est toute autre. L’utilisation simple, basique et quotidienne de notre smartphone nous rend dépendant et développe en nous un comportement pathologique appelé « NOMOPHOBIA ».

NO-MO-PHOBIA, vient de « No-Mobile-Phone-Phobia » et qui signifie la peur d’être sans son téléphone. L’homme qui dépend de la machine, c’est exactement là où il ne fallait pas arriver. Ceci a malheureusement entraîné beaucoup de dommages collatéraux, telles que l’insociabilité des gens, la diminution du contact humain, des relations directes et des valeurs familiales et communautaires.

  • 66% de la population détentrice de smartphones souffre de nomophobie.
  • 70% des femmes sont touchées contre 61% pour les hommes.
  • 66% déclarent dormir à coté de leurs smartphones.
  • 77% des 18-24 ans en souffre contre 60% des 25-34 ans.
  • 47% des hommes sont susceptibles d’avoir deux téléphones contre 36% des femmes.
  • 72% des personnes déclarent être à moins de 5 pas de leurs téléphones la majorité du temps.

Nous ne pensions pas en arriver là, le fait est que nous en sommes là, que faut-il faire ? Que devraient être nos actions préventives ? Beaucoup disent que pour cette génération, appelée la génération Z, nous sommes arrivés au point de non-retour. Honnêtement, je ne suis pas d’accord. Une des plus précieuses avancée technologique ne devrait pas représenter une telle menace, ni animer une telle peur en nous.

Actuellement, beaucoup de startups et de développeurs d’applications, mettent en place des plateformes et réseaux sociaux qui contribuent à faire rencontrer des gens plutôt que de les éloigner. Je citerai un exemple, Need sporty est une application qui permet aux amoureux de la pratique du sport de ne pas pratiquer seul, mais avec des personnes comme elles qui aiment le sport. Cette appli fait rencontrer des gens selon des critères de sélections bien définis et plus spécialement le critère géographique.

Il est clair que le smartphone et comme beaucoup de technologies que nous ne maîtrisons pas ou peu peuvent faire des dégâts. Il est à nous de savoir bien faire avec ces outils qui sont la création de l’homme et par conséquent c’est à lui d’en faire bon usage.

Walid Righa

Sources :

  1. « Of all the things that you can be stressed of… », The Statesman,‎ 1er avril 2008.
  2. « Nomophobia is the fear of being out of mobile phone contact – and it’s the plague of our 24/7 age | News »
  3. « Nomophobia is the fear of being out of mobile phone contact – and it’s the plague of our 24/7 age | Mail Online »
  4. Michael Quinion, « Nomophobia », sur www.worldwidewords.org « dreadful faux-Greek ».
  5. Phil Marso, Éd. Megacom-ik, Adikphonia.
  6. Céline Mordant, « Addiction, concentration, performances… ce que l’on sait (ou pas) des effets du smartphone »
  7. « SocialTechPop » [archive], Nomophobia vs Gnomophobia.
  8. « La « nomophobie » : jamais sans mon portable », sur nouvelobs.com
  9. « 13m Britons have ‘no mobile phobia’ » [archive], Metro.co.uk, 30 mars 2008.
  10. Ben Spencer, « Mobile users can’t leave their phone alone for six minutes and check it up to 150 times a day ».
By | 2018-05-28T15:53:22+00:00 May 28th, 2018|Categories: MBADMB|1 Comment

A propos de l'auteur:

One Comment

  1. Youmeg May 29, 2018 at 2:56 pm - Reply

    Excellent maestro

Laissez un commentaire

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.